Des nouvelles d'Anne-Sophie Guénéguès

Des nouvelles d'Anne-Sophie Guénéguès

Extraits de De la suite dans les idées

L'héroïne de De la suite dans les idées en a... enfin, surtout des idées. Qui viennent court-circuiter ce qu'elle est en train d'expérimenter, à savoir une nuit d'amour volée... Mais que recherchait-elle vraiment quand elle s'est glissée dans les bras de son amant ?

"Non que je sois de celle qui cherche l'orgasme à tout prix, mais ce serait dommage de terminer cette merveilleuse soirée sur une fausse note. Je sais déjà que telle occasion ne se reproduira pas. C'est vrai que la course à l'orgasme est devenue un sport international. Certaines jouent même dans la catégorie orgasme multiple, ce qui a fait naître moult épées de Damoclès au-dessus des chambres à coucher. Depuis que la société a pris conscience que les femmes n'étaient pas seulement des femelles reproductrices, ou, moins glorieux et plus vulgaire, des vides-couilles, depuis que les femmes elles-mêmes ont admis qu'elles pouvaient ressentir quelque envie de sexe et parfois beaucoup de plaisir pendant l'acte copulatif,  il plane sur les relations hommes-femmes une angoisse de la performance ne laissant aux piètres amants que le choix entre le monastère et le mariage.

Le mariage présente deux avantages majeurs : il met un terme à la chasse au partenaire et il autorise un laisser-aller inconcevable lors des premiers rendez-vous. Il est plus facile d'accepter, et de faire accepter, de ne pas être « au top » à chaque occurrence quand on sait pertinemment que l'on a des chances par milliers de se rattraper. La recrudescence des mariages et le regain des valeurs de fidélité ne sont pas seulement dus aux menaces de maladies vénériennes. Ils reflètent aussi la crainte du regard d'autrui et le manque de confiance en soi né chez tous ceux qui n'ont pas le physique et la sexualité des magazines. Notre test du mois : « Êtes-vous clitoridienne ou vaginale ? » Notre dossier de la semaine : « Je n'atteins l'orgasme que si je suis dessus : Suis-je normale ? » Statistiques à l'appui. Du côté des hommes, on trouve « Les 10 astuces pour faire durer » ou « Comment la satisfaire, les nouvelles caresses ». Comme s'il y avait du nouveau !"


C'est dans cette nouvelle qu'on trouve le plus croustillant, extrait :

"Pourtant me retrouver à quatre pattes devant un miroir n'est pas mon péché mignon. Je rentre le ventre, je tends le cou. Par contre, je ne peux rien contre la forme triangulaire de mes seins. Pendant que Paul est occupé à embrasser mon postérieur, je cherche la posture la plus flatteuse. Il palpe mes fessiers que je contracte au maximum. Je ne relâche l'effort que lorsqu'il s'engouffre à nouveau en moi. C'est délicieux. Néanmoins je suis beaucoup moins détendue qu'avec mon officiel, lui qui me connaît et m'aime par cœur, défauts compris. En toute logique, je devrais profiter de l'instant en toute insouciance, c'est possible quand il s'agit d'une aventure sans lendemain ; mais les diktats de l'image ont encore frappé. (...)

Je sens le désir de mon partenaire arriver à son comble. Ses mouvements de bassin se font plus rapides et plus violents. Ses testicules, lourds et tendus, cognent en rythme contre mes lèvres, me procurant un plaisir clitoridien très complémentaire. Ses doigts agrippent mes chairs."



22/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres